Rechercher
  • catmapom

"Prends soin de toi... de tes proches..."

Cette phrase est spontanément venue fleurir mes fins de courriels/appels/messages quand j’ai eu conscience de la gravité de cette crise. Et j’ai pu constater qu’elle avait fleuri sur les messages que je recevais aussi.


En effet... si la situation que nous vivons a un visage sombre, dur, douloureux, nous pouvons encore, pour certains, choisir de la vivre en prenant soin.


Partout autour de nous, les initiatives ont fleuri. Comme au printemps dans nos jardins, nos balcons et nos forêts, où des plantes rivées au sol là où elles sont confinées, laissent la sève les traverser, les nourrir et se donner en fleurs magnifiques.

Nous aussi, nous nous sommes mis à offrir : applaudissements, reconnaissance, gratitude, idées, partages, services, musique, blagues, vidéos, mantras, savoirs et sagesses...

Nous aussi, nous nous sommes mis à fleurir.


Et nous prenons soin, de plus en plus…


Nous vivons la frustration, la culpabilité, la souffrance d’être limités dans cette floraison. Nous aimerions faire que tout aille bien, maintenant, tout de suite et pour toujours.

Les nouvelles ambiantes nous ballottent entre « peur, anxiété » et « que faire ? ».


Pour certains, la réponse est simple. Ce sont tous ceux qui aident et qui sont au dehors pour cela, qui risquent, qui se donnent, ceux dont la profession est de prendre soin (de nous, de nos besoins essentiels).


Pour d’autres, confinés, la réponse est simple aussi finalement. Nous sommes invités à rentrer chez nous, dans nos habitations. Mais également dans nos vraies maisons : nous-mêmes, notre corps, notre coeur.

Et prendre soin.

Prendre soin de nous. Prendre soin de nos proches.

Et discerner à chaque instant, ce qui est à notre portée. De quels proches pouvons-nous prendre soin ? Qui demande ? Suis-je en capacité d’aider ?

Et avoir confiance dans le fait que nous savons à chaque instant répondre.


Aujourd’hui, des proches ont besoin de nous. Ces proches sont à l’autre bout du monde, en Inde, à Pune. Ils organisent un programme de distribution de repas à la semaine pour les personnes confinées qui vont très littéralement souffrir de la faim, puisque avant le confinement, leur nourriture du jour dépendait directement de leur salaire du jour, et que pour ces personnes, pas de CAF, pas d’AMELI, pas d’assurances, pas de plan épargne.


Aujourd’hui, cet appel-là nous parvient.

Demain, ce sera peut-être un autre.

A chaque instant, voyons si nous pouvons faire quelque chose, si nous sommes en capacité de prendre soin.


Concrètement, ici, maintenant :

L’association Méditation et Yoga pour Tous a besoin de nos dons, petits ou grands, pour ce programme.

En collaboration avec le préfet de police de Pune, elle organise des distributions de vivres. L’Inde est en confinement total depuis quelques jours, les distributions commencent aujourd’hui.


5 euros de don = une semaine de vivres données à Pune.


Les pages facebook et internet de l’association seront prochainement mises à jour, mais vous pouvez déjà contacter l’association si vous souhaitez donner.


Email: meditationpourtous@yahoo.com

Facebook : https://www.facebook.com/MEDITATIONMURET/


Si la situation que nous vivons a un visage sombre, dur, douloureux, nous pouvons choisir de la vivre en prenant soin. Nous pouvons choisir de lui donner du sens.

Nous pouvons fleurir.



13 vues
 

©2019 by Chercher, Accueillir, Transformer, Harmoniser en Yoga. Proudly created with Wix.com